La cuisine durable ce n’est pas juste un terme pompeux utilisé pour frimer, c’est encore moins une « mode » ou encore la nouvelle « trend » du moment. La cuisine durable c’est une cuisine qui est basée sur les trois piliers de l’alimentation durable proposés par l’ADEME. La cuisine durable : quels sont les 3 pièges à éviter quand on veut l’adopter ?

Alimentation durable : c’est l’ensemble des pratiques alimentaires qui visent à nourrir les êtres humains en qualité et en quantité suffisante, aujourd’hui et demain, dans le respect de l’environnement, en étant accessible économiquement et rémunératrice sur l’ensemble de la chaîne alimentaire.

Ademe

Certaines personnes aimeraient intégrer des gestes durables dans leur cuisine mais entre la crainte du jugement d’autrui, le discours cupabilisant des médias, le manque d’information claire, les habitudes alimentaires bien ancrées etc. difficile de s’y retrouver et ENCORE PLUS DIFFICILE de se lancer sans tomber dans les nombreux pièges possibles. Voici les 3 principaux pièges ET comment les éviter :

  1. Confondre cuisine durable et régime alimentaire

Cuisine durable n’a rien à voir avec UN régime alimentaire. Oui on recommande de manger moins de viande mais l’objectif principal c’est d’équilibrer son alimentation ! C’est à dire : manger de tout en quantité raisonnable. Bien sur que si c’est important pour vous de supprimer totalement les produits carnés ou provenant d’un animal, c’est ok ! Mais la cuisine durable ne s’accompagne d’AUCUNE injonction quant au choix d’un régime alimentaire en particulier.

2. Vouloir tout changer du jour au lendemain

Ca peut sembler une bonne idée car ainsi, au moins, c’est radical ! Mais attention à la charge mentale que peut causer trop de changement. C’est la meilleure façon pour abandonner rapidement et ce n’est pas le but recherché.

Une méthode possible serait de choisir un pilier, se fixer un objectif atteignable et une échéance.

Par exemple :

  • Je choisis de commencer par changer mon mode d’approvisionnement.
  • Mon objectif c’est d’aller au marché tous les Samedis pour y prendre des fruits et légumes frais
  • Echeance : je teste pendant 2 mois minimum (j’y vais le plus souvent possible pendant 2 mois)

3. Rester seulE

Adopter un mode de vie durable est un acte fort et nécessite d’être bien entouré (proche, ami, soutien) ou accompagné. Changer son alimentation demande de faire quelques ajustement et avoir un réseau de personne qui peuvent partager leur expérience, donner des conseils, soutenir,… c’est très important. Nous sommes en plein dans l’ère des réseaux sociaux, ça facilite grandement les connexions avec des personnes qui partagent nos valeurs/inquiétudes/problématique et ça c’est TOP !

J’espère que cet article vous aura inspiré et vous donne envie de mettre du durable dans votre cuisine. Même si ce n’est que par la réduction du gaspillage alilentaire, chaque geste a son importance pour faire évoluer les pratiques, influencer les politiques et, par la force des choses, sauver l’avenir de l’humanité sur Terre !

Sources :

Articles recommandés