Vinted : pourquoi j’ai supprimé l’application ?

© Pixabay

Ce sont les soldes et une partie des consommateurices a fait le choix (pour des raison économiques, écologique ou les deux) d’acheter de seconde main dans des boutiques physiques ou en ligne. Il existe plusieurs sites pour acheter ses vêtements d’occasion mais j’ai choisis de vous parler içi de vinted.

Vinted est une plateforme Lituanienne d’achat/vente de seconde main créé en 2018. Très populaire en France, on peut y trouver : vêtements, cosmétiques, livres, jeux, objets déco, etc. J’ai fait mes début sur la plateforme en 2016, alors que je cherchais une alternative économique à la fast-fashion. Je trouvais l’idée du site géniale ! Le fait de valoriser le commerce de particulier à particulier, d’encourager à revendre ce qu’on ne porte plus, de permettre de participer à une économie circulaire si importante pour la planète. Je trouvais aussi que vinted a transformé l’image de l’occasion avec succès, en en faisant un mode de consommation « tendance » … mais pas écologique.

Acheter en ligne ne me convient pas

Depuis 2016 j’ai changé et acheter en ligne ne me convient plus. J’ai besoin de voir la matière, pouvoir la toucher, essayer avant d’acheter. Acheter en ligne ne me permet pas ça. De plus, vinted était un peu devenu pour moi une sorte de « réseau social ». J’y flanais en vain juste pour le plaisir de scroller et ajoutais dans mes favoris, des articles que je n’avais aucune intention d’acheter.

La politique de la plateforme

Ca commencait à me déranger le fait qu’il y ait beaucoup de publicités des marques de fast-fashion (qui ont leur propre dressing sur la plateforme), voir passer des offres d’emploi de vinted dont les fiches de poste font carrément peur, devoir payer pour mettre ses articles « en avant ».

L’absence de support. Impossible de contacter quelqu’un qui pourrait vous informer, vous aider à régler un litige (seul l’acheteur peur signaler, en douce, que quelque-chose ne va pas). Ce manque de rapport avec un humain (ou même avec une IA) est pour moi un vrai problème.

Vinted est très chronophage

J’ai réalisé que je perds beaucoup trop de temps là-dedans pour 78 euros gagnés à la sueur de mon front en un an. Sans compter les efforts pour mettre en ligne, décrire les articles, répondre aux questions parfois stupides des vintees, les déplacements aux points relais.

Vinted n’est pas si écolo

Je croyais dur comme fer que vinted serait THE plateforme qui viendrait à bout de la fast-fashion. Je pensais que la plateforme inciterait davantage à se détourner de la fast-fashion, faire du shopping avec plus de conscience écologique et à moins consommer. Que nenni !!! Le site permet à certain.e.s de déculpabiliser, à d’autres de se faire un peu de sous pour acheter un nouvel article.

En bref, vous l’aurez compris, ce ras le bol est total. Alors il y a quelques jours, après avoir acheté un article qui était resté pendant des mois dans mes favoris, j’ai décidé de vider mon dressing et de supprimer mon compte.

Et maintenant ?

Après plusieurs années d’utilisation, la plateforme ne me correspond plus, je n’y trouve plus mon compte ! Ne plus utiliser vinted ne m’empêchera pas d’acheter de seconde main. Loin de là ! J’ai la chance d’avoir un large choix de solutions : les nombreuses friperies et la boutique de troc de vêtements proches de chez moi ; Les vide-dressing ; et bien évidemment on va continuer à piller le dressing des soeurettes et autres membres de l’entourage.

J’ai également pour ambition d’avoir une garde-robe minimaliste et ça commence par acheter moins de vêtements, les réparer ou les customiser quand c’est possible.

ATTENTION !!! Je ne vous encourage pas à quitter l’application si vous l’utilisez et que vous en êtes pleinement satisfait.e.s, je suis contente pour vous ! Seulement moi, je suis parti.

Ciao Vinted, et sans rancune !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *